CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL - Intervention de la délégation CFDT sur le schéma régional de développement économique d'innovation et d'internationalisation.

Publié le 08/07/2016 à 16H13
C’est en raison de l’importance de ce schéma que la délégation CFDT entend exprimer au Président du Conseil Régional les principes qui devront guider les choix en matière de développement économique car le chômage et l’exclusion touchent des milliers de salariés de la Nouvelle Aquitaine.

L’adoption de ce premier schéma prescriptif confirmera la responsabilité de la collectivité territoriale en matière de développement économique. Son importance est telle que la Loi NOTRe a prévu que le schéma devra être approuvé par le Préfet de Région afin de préserver les intérêts nationaux. 

C’est en raison de l’importance de ce schéma que la délégation CFDT entend exprimer au Président du Conseil Régional les principes qui devront guider les choix en matière de développement économique car le chômage et l’exclusion touchent des milliers de salariés de la Nouvelle Aquitaine. 

La CFDT attend un nouveau modèle de développement porteur de progrès social pour tous, pour tous les âges de la vie et dans tous les territoires de la Région.

Cette exigence devra se concrétiser par un nouveau regard sur la dimension territoriale de l’activité économique, sur la répartition de l’implantation des entreprises, des organisations et des services. Cette action volontariste devient possible car c’est la Région qui définit les orientations en matière d’aide aux entreprises. Nous réaffirmons que ces aides devraient systématiquement être conditionnées à des critères sociaux et environnementaux. C’est ce que nous appelons depuis plusieurs années la socio conditionnalité. 

La CFDT attire particulièrement l’attention du Conseil Régional sur la place importante du secteur sanitaire et social dans l’activité économique de chaque territoire qui risque de devenir désertique si les services au public se détériorent ou même disparaissent. Ce nouveau modèle porteur de progrès social pour tous donne un sens nouveau aux cotisations sociales payées par les entreprises et les salariés. La CFDT continue à affirmer fortement que les cotisations sociales et les impôts sont des investissements porteurs d’avenir pour notre système de protection sociale décisif pour le vivre ensemble. 

Cette exigence d’un nouveau modèle de développement devra se concrétiser par un nouveau regard sur la complémentarité entre les acteurs qui interviennent sur le même territoire. Ce sera particulièrement le cas en matière d’orientation et de formation car c’est le Président du Conseil Régional et le Préfet qui ont la responsabilité d’élaborer une stratégie coordonnée en matière d’emploi, d’orientation et de formation professionnelle. 

En tant qu’organisation syndicale représentative des salariés, cette exigence devra aussi et surtout se concrétiser par une réelle pratique du dialogue social territorial et par une réelle écoute de la souffrance au travail de l’ensemble des personnels touchés par les réorganisations des services et des compétences. Personnels de l’Etat ou du Conseil Régional, nos sections syndicales tirent la sonnette d’alarme. Beaucoup d’agents, de tout niveau dans la hiérarchie, sont tenus à l’écart des informations utiles et niés dans la prise en considération de leurs compétences et de leur parcours professionnel.

D’une manière plus générale, cette exigence du dialogue social territorial, appelle un respect de chaque partenaire et de ses positions. La confrontation démocratique exige l’arrêt des pratiques qui aboutissent à des violences contre les personnes et les locaux dont plusieurs organisations sont la cible et en particulier contre la CFDT dans notre Région :

A Limoges les locaux CFDT ont été endommagés.

A Bordeaux les locaux CFDT ont été incendiés.

En Lot et Garonne des drapeaux CFDT ont été brûlés.

Enfin depuis quelques jours la signature du secrétaire général de la Confédération a été détournée pour caricaturer les orientations et le positionnement de notre organisation. Plus que jamais la CFDT affirme sa détermination à faire vivre un dialogue social respectueux des positionnements contradictoires et des personnes.