Santé Sociaux de la Vienne.... La manif de la colère !

Publié le 31/01/2017 à 12H02
François Hollande annoncé le 26 Janvier 2017 au CHU de Poitiers ! Le Président de la République venait avec la Ministre de la Santé pour lancer une conférence de santé. Et avec le maire de Poitiers il venait  inaugurer le nouveau centrecardio-vasculaire regroupant toutes les activités de cardiologie et de chirurgie cardiaque pour une prise en charge globale du patient. Visite aussi de l'unité de soins palliatifs de l'établissement . Puis découverte d'un centre d'imagerie public-privé , une maison de santé dans un quartier populaire et le relais G. Charbonnier qui propose l'accès aux soins aux plus démunis sur la ville. Tout un programme présidentiel !   

Le syndicat santé sociaux CFDT du 86 s'est mobilisé rapidement et a appelé tous les salariés de la Fonction Publique comme du privé, du champ de la santé, du médico-social, de la branche maintien à domicile, libéral comme lucratif pour défendre leurs conditions de travail.

Le syndicat souhaitait profiter de cette journée pour porter des revendications dans chacune des entreprises où les conditions de travail se dégradent que ce soit à l’hôpital, dans les Ephad, le maintien à domicile, les cliniques, les institutions du médico-social...
Le secrétaire de la section CFDT du CHU Franck Huet dans l'intersyndicale a maintenu le cap des revendications autour des conditions de travail des personnels du CHU et le lundi 23, un tract intersyndical appelait les personnels du CHU.
Grâce à la célérité de la section du Groupe Hospitalier Nord Vienne et à son secrétaire Olivier Goyer, ce tract était envoyé à toutes les sections du syndicat santé sociaux en le contextualisant.


Et le jeudi 26, froid glacial et encerclement des manifestants par le cordon des CRS en nombre. Mais crier la raison de la colère, ça réchauffe !

 


Stop aux dégradations des conditions de travail ! Il faut des moyens à tous les niveaux de la chaîne de l'hôpital au domicile et aux institutions qui traitent du handicap !
Stop à la fermeture du SMUR à l’hôpital Renaudot à Loudun ! (ce service d'urgence se fera maintenant à partir des SMUR des hôpitaux de Châtellerault, Chinon, Poitiers ou Thouars , à plus de 50KM, cherchez l'erreur ....)

Stop à la multiplication des contrats précaires !

Stop à la désertification médicale et paramédicale dans le département !

Et oui à une politique de santé qui s'organise à partir des besoins des populations !

Il y avait de l'énergie dans les équipes CFDT ! 

Une intersyndicale a été reçue pendant 45 mn par une représentante du cabinet du président, un représentant du cabinet de Marisol Touraine et la directrice adjointe de l'ARS.
La délégation CFDT était composée de Jean-Michel GROSBRAS secrétaire départemental, Olivier GOYER secrétaire adjoint, Claude Lévesque secrétaire EPHAD de Mirebeau, Franck Huet secrétaire du CHU de Poitiers. Ce dernier a relaté l’enquête sur les conditions de travail organisée par la Fédération Santé Sociaux il y a 5 ans, enquête que le syndicat avait au cours d'un entretien remis en mains propres au maire de Poitiers Mr Claeys. Depuis, toujours aucune réponse, la situation empire pour les personnels : les rappels sur repos sont incessants, les budgets toujours en baisse empêchent les recrutements et la productivité n'a cessé d'augmenter ! Olivier Goyer a dénoncé la fermeture du SMUR à Loudun avec comme seule alternative des équipes SMUR à + de 50 Km. Claude Lévesque a témoigné des conditions toutes aussi déplorables pour les équipes des EPHAD. Quant à Jean Michel Grosbras, il a dénoncé le nombre exponentiel de contrats aidés nécessaires au fonctionnement des établissements médico-sociaux et le manque de qualification des cadres des Ephad privées qui provoquent des situations à risque.

2017, année des conditions d'exercice décent ? Chiche, Monsieur le Président !

Le syndicat Santé Sociaux de la Vienne : plus qu'un syndicat, un collectif

 

Syndicat santé sociaux 86 : Mél : syndicat-86@sante-sociaux.cfdt.fr Tél : 07.89.22.45.35